Comment Google traiterait les nouvelles "extensions" de noms de domaines

Publié le : 21 juillet 2015
Représentation des extensions par des panneaux de localisation

Les noms de domaines de premiers niveau (.com, .fr, .net, ...) se diversifient de plus en plus, par exemple avec des déclinaisons locales (.paris) ou des extensions dédiées aux marques (.marque). Ces nouveautés ne seront pas prises en compte dans le classement de ses résultats et n'offrent aujourd'hui aucun avantage.Aujourd'hui, les extensions de pays (.fr, .ch, .be, ...) sont une indication assez solide du pays ciblé et c'est un critère important dans les résultats Google. Le délai sera donc probablement assez long avant que ces nouvelles extensions de noms de domaine deviennent des critères pour Google. Pour ceux qui envisagent d'utiliser une nouvelle extension, il s'agit comme pour le HTTPS d'un changement de toutes les URL d'un site. Ce transfert est donc risqué et doit être accompagné de près.

Google via John Mueller, Webmaster Trends Analyst : "... Nous avons constaté que beaucoup d'internautes connaissaient mal le processus de traitement des nouveaux domaines de premier niveau (en anglais, top level domain ou TLD), tels que ".guru", ".how", ou les gTLD ".BRAND". Voici des réponses à certaines des questions qui nous sont régulièrement posées..."

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager