[Etude] L’impact des liens entrants sur le SEO

Publié le : 20 décembre 2021
Illustration d'une personne en train de travailler à son bureau

Google a été le premier moteur de recherche à prendre en compte dans son algorithme la présence de liens entrants (liens HTML entre les sites web). Cette évolution lui a permis à l’époque d’améliorer considérablement la pertinence de ses résultats, et de creuser l’écart avec la concurrence. Pendant de nombreuses années, le moteur de recherche a fait des liens entrants un critère majeur, particulièrement puissant. Puis, son algorithme s’est affiné (notamment avec l’arrivée de l’algorithme Pingouin en 2012) et a rééquilibré entre autres l’importance du levier par rapport aux autres facteurs, comme le contenu.

Aujourd’hui, on entend parfois que la présence de liens entrants n’est plus déterminante pour le positionnement. Et qu’un site peut parfaitement développer son trafic organique sans réellement se préoccuper de ce levier. C’est dans ce contexte que la société Ahrefs a réalisé une étude, dont le but est justement d’évaluer l’impact des liens sur le classement de plusieurs pages web.

Déroulement de l’étude

Le raisonnement de l’étude est simple. Plutôt que d’évaluer les performances d’une page avant et après la construction de liens, Patrick Stox, le consultant SEO en charge de l’étude, a sélectionné directement 3 articles présents sur le blog d’Ahref et a désavoué pendant un mois l’ensemble des liens qui pointent vers ces pages. Sur cette période où les liens n'étaient en principe plus pris en compte par les moteurs de recherche, l’objectif était d’évaluer l’évolution de la performance des pages testées. Un mois après, les liens ont été supprimés du fichier de désaveux, là aussi afin de vérifier si le positionnement des contenus testés était de nouveau impacté par la récupération des liens.

Résultats

Les résultats obtenus sont assez nets. Quelques jours après la mise en ligne du fichier de désaveux, le positionnement et le trafic SEO des trois articles ont brutalement baissé (jusqu’à 18% du trafic organique a été perdu sur une des pages). Sur beaucoup de requêtes populaires, le site est relégué en troisième position, là où il apparaissait autrefois en 1ere position. Sur d’autres termes, le site a été complètement déclassé et a quitté la première page des résultats.

Une fois les liens supprimés du fichier de désaveux, un mois après, le positionnement des pages est reparti à la hausse. Sur une des pages testées, 99% du trafic organique initial a pu être récupéré. Sur une autre, un peu plus de la moitié du trafic organique a été rétabli. Au global, Patrick Stox observe tout de même que les performances des articles restent inférieures à celles enregistrées avant le test.

Conclusion

Un net creux est visible dans les performances des pages testées, sur la période où les liens étaient désavoués. La forte baisse du trafic organique (suite à l’envoi du fichier de désaveux à Google) puis sa remontée (suite à la suppression du fichier) semble effectivement démontrer l’influence majeure des liens sur le classement des pages étudiées.

Si une étude plus large, menée sur plusieurs sites permettrait certainement d’évaluer plus justement l’importance des liens dans l’algorithme des moteurs, celle-ci conforte en tout cas à son échelle ce que bon nombre de consultants SEO pensent : oui les liens entrants sont encore déterminants pour le positionnement.

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

SEO Camp, l'association du référencement
Partager