Expérience : trafic direct et moteurs de recherche

Publié le : 2 octobre 2014

Groupon.com, le spécialiste des coupons de réduction sur le web, a partagé une expérience audacieuse. En désindexant son site de Google pendant quelques heures, il a mesuré une chute spectaculaire de son trafic direct, alors que le trafic naturel aurait dû être la principale source touchée. Une part importante de trafic naturel était donc comptabilisée en tant que trafic direct.

Conséquences sur les statistiques d'un site :

L’intérêt de l’expérience de Groupon, bien qu’elle ne soit pas transposable, c’est donc de chiffrer cette part de trafic à 60% du trafic direct (sur les pages « profondes » : hors page d’accueil et pages de 1er niveau). Ce volume est beaucoup plus élevé qu’attendu. Plusieurs facteurs engendrent ce transfert d’une source vers une autre. On peut notamment citer iOS6, certains navigateurs internet. Mais cela ne parait pas suffisant pour expliquer l’ampleur du phénomène chez Groupon. Les hypothèses sont aujourd’hui ouvertes, par exemple les modules de protection des données, les bloqueurs de publicité, les paramétrages des pare-feu, ou encore le DoNotTrack.

La bonne utilisation d’un outil Analytics dépend de plusieurs facteurs : la compréhension du fonctionnement de l’outil, son installation et ses paramétrages, le choix d’indicateurs de performance personnalisés et de segmentations utiles, l’interprétation des données... Et ne doit pas être limitée à des données brutes.

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager