Juridique : annonces sur les noms de marques concurrentes

Publié le : 30 mars 2015

Le Tribunal de Grande Instance de Paris a rendu une décision qui donne la possibilité de positionner des annonces sur les recherches des noms de marques concurrentes. Il faut bien distinguer le fait d’apparaitre (acheter) le nom de la marque et celui d’inclure le nom de la marque dans une annonce. Google peut agir si par exemple Pepsi créait des annonces "Achetez votre Coca-Cola moins cher !". Mais la décision du tribunal autorise Pepsi à annoncer sur les recherches "Coca-Cola", avec des annonces identifiant bien qu'il ne s'agit pas d'annonces Coca-Cola.

Les annonceurs pourront donc désormais positionner leur annonce sur les recherches des noms de concurrents sans risque d’être poursuivis, tant que l’annonce est bien distincte de la marque ciblée.

Conséquences sur le référencement publicitaire :

Il existe une parade proposée par Google pour éviter le Cybersquatage de son nom dans des campagnes Adwords :

https://services.google.com/inquiry/aw_tmcomplaint?hl=fr

Ce service permet de bloquer l’utilisation du nom de sa marque sans autorisation, c’est un bon moyen de prévention.

Mais le service proposé par Google ne cible pas l’achat d’emplacements sur les noms de marque, c’est-à-dire de la marque en tant que mot clé. Cette pratique était utilisée aux risques et périls des annonceurs. Désormais, les freins étant levés, il est très probable que la concurrence et le niveau d’enchères montent sur les noms de marque. Il faut donc être attentif au positionnement publicitaire des concurrents sur son propre nom, que l’on utilise ou non le programme Google AdWords.

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager