L’évolution des pages de résultats et des comportements

Publié le : 30 mars 2015

Fin 2014, une étude d’eye tracking (suivi des comportements à partir des mouvements oculaires) réalisée par Mediative a largement remis en question une notion ancrée dans les esprits depuis dix ans : le « triangle d’or ». Il s’agit du constat suivant : le regard des internautes se concentrait sur la zone supérieure gauche des pages de résultats de Google.

La nouvelle étude montre que, face aux résultats Google d’aujourd’hui, les internautes regardent les différents blocs de résultats : AdWords, naturels, localisés, Actualités, Images, réponses du Knowledge Graph et extraits enrichis, … et parcourent donc la page verticalement. Les internautes voient donc plus de résultats, mais le temps moyen de consultation des résultats a baissé.

Comportements des utilisateurs sur les pages de résultats de Google : Le triangle d’or, et dix ans plus tard une nouvelle lecture des pages de résultats
Le triangle d’or, et dix ans plus tard une nouvelle lecture des pages de résultats

D’autre part, une autre étude récente a relevé aux Etats-Unis la présence de boites de réponses directes dans 19% des résultats.

Exemple de boite de réponse Google : une réponse immédiate sur la population européenne
Exemple de boite de réponse Google : 1 réponse et 358 000 000 résultats

Et la palette de résultats enrichis ne cesse de s’étoffer. Il est possible de renseigner ses propres réseaux sociaux dans les résultats du Knowledge Graph, mais aussi ses numéros de téléphone.

Balisage de données structurées par Amazon.com affiché dans les résultats Google
Amazon : le téléphone officiel du service consommateur et ses profils sociaux dans le Knowlegde Graph de Google

Plus spécifiquement dans la recherche sur mobile, il sera possible d’associer les résultats entre eux. On verra par exemple apparaître, au sein même des résultats, des liens permettant de parcourir des résultats supplémentaires d’un site et des propositions de résultats concernant le sujet recherché.

Un balisage de données structurées pour lier les contenus thématiques d'un site, utilisé par Google pour offrir une meilleure expérience sur le mobile
Exemple de microdonnées sur mobile pour parcourir d’autres résultats concernant la Grèce sur le site The Guardian

Les sites à vocation éditoriale seront très concernés, mais cela devrait être aussi un moyen d’être présent sur ses champs d’expertise grâce au balisage microdonnées.

Conséquences sur le référencement naturel :

Les résultats naturels ont moins d’espace, l’audience est plus fragmentée : réseaux sociaux, applications, Google Now qui envoie automatiquement les informations jugées pertinentes à ses utilisateurs, ... Des réponses sont apportées sans que les utilisateurs aient besoin de formuler leurs intentions. Toutefois, le référencement naturel n’est pas mort, bien au contraire : les réponses directes affichées (Knowledge Graph) ne se restreignent plus à Wikipedia, et il est possible de prendre part à ces réponses. Les utilisateurs, eux, cherchent davantage, détectent plus rapidement la pertinence d’un résultat, et s’attardent sur les différents blocs de résultats.

Il est donc indispensable de tenir compte des spécificités de votre secteur et de l’activité de vos concurrents pour fournir les résultats les plus attractifs sur les différents blocs (AdWords, Local, Knowledge Graph, Shopping, Apps, Vidéos, Actualités, Vols, …) et ne pas négliger d’autres sources : publicitaires, places de marché, applications mobiles, réseaux sociaux, influenceurs, …

Autres informations en rapport

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager