Les erreurs 500, 503,50x : C’est quoi ?

Publié le : 8 juillet 2021

Les erreurs 500 font référence à un problème provenant du serveur quand celui-ci n’arrive pas à répondre à la requête demandée par l’utilisateur. Un message s’affiche alors dans votre navigateur “500 Erreur interne du serveur” (500 Internal Server Error). Ce problème est à distinguer de l’erreur 404 indiquant qu’une page n’existe pas ou plus.

Qui est concerné ?

Lorsqu'un serveur web rencontre un problème et qu’un code d’erreur avec le statut 500 s’affiche pour une, plusieurs pages ou pour un site entier, cela a des conséquences.

L’impact est à mettre en relation avec le nombre de pages concernées et la durée du problème.

Les erreurs 500 ont un impact sur :

  • Le référencement du site internet : si les moteurs de recherche n’ont plus accès à une page web, elle risque de disparaître des pages de résultats.
  • Les ventes ou les demandes de contact : les pages ne sont plus accessibles aux prospects.
  • Les campagnes : elles génèrent des clics, dépensent du budget pour arriver sur des pages non fonctionnelles.

 

Quels sont les types d’erreurs 500 ?

Il existe plusieurs codes HTTP appartenant à la catégorie des erreurs 500.  Chacun étant relié à un problème spécifique. Voici les principales : 

  • 500 : Erreur interne du serveur.
  • 501 : Fonctionnalité réclamée non supportée par le serveur.
  • 502 : Mauvaise réponse envoyée à un serveur intermédiaire par un autre serveur.
  • 503 : Service Unavailable - Service en maintenant ou indisponible pour le moment.
  • 504 : Temps d’attente écoulé entre la réponse d’un serveur et d'un serveur intermédiaire.
  • 505 : Version HTTP non gérée par le serveur.
  • 507 : Espace serveur insuffisant.
  • 509 : Quota alloué au serveur dépassé.

 

Comment détecter, corriger les erreurs 500 ?

Détecter les erreurs HTTP avec un statut 500

Détecter les erreurs 500

Il n’est pas toujours évident de comprendre ou de trouver l’origine de l’erreur ayant comme code HTTP 500 internal server error. Cela nécessite une expertise. Cela peut venir d’un problème de compatibilité, problème de script, d’une erreur de syntaxe, d’un fichier corrompu, etc.

Un problème générant un message “Internal Server Error” peut venir d’une application, d’une erreur de syntaxe sur une page web, d’un plugin, d'un problème avec la base de données, d’un thème récemment installé sur un CMS (Wordpress, Prestashop, Shopify, Wix, etc.).

Il faut donc utiliser différents outils afin d’analyser et de repérer la source du ou des problèmes. Cela peut-être :

  • Le navigateur lui-même et sa console pour développeurs
  • Un crawler
  • La Google Search Console
  • Un analyseur de logs
  • Tout autre outil dédié
Réparer erreur HTTP avec un statut 500 Internal Serveur Error

Corriger les erreurs 500

Une erreur 500 correspond principalement à un problème technique qui va nécessiter :

  • L’expertise du Webmaster ou du responsable technique afin de confirmer ou non l’existence d’erreurs 500, mesurer sa gravité et analyser les données.
    L’objectif étant d’éliminer certaines pistes, de déterminer la cause ou encore de rassembler des données. S'il ne peut pas agir, les bons interlocuteurs pourront alors être contactés en apportant des éléments importants pour la résolution rapide du problème.

  • L’intervention de la DSI (direction des systèmes d’information), de l’hébergeur ou de l’agence en charge du développement du site en fonction des éléments mis en cause.

Dans la plupart des cas, il est nécessaire d’agir vite et de façon pérenne lorsque des erreurs 500 apparaissent sur un site. C’est encore plus vrai lorsqu’elles sont nombreuses, touchent des pages importantes ou bloquent des campagnes publicitaires.

La résolution du problème devra être suivie d’un monitoring pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines afin de s’assurer que celui-ci est définitivement réglé.

 

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

SEO Camp, l'association du référencement
Partager