MobileFriendly, MobileMadness : mobile anyway

Publié le : 30 mars 2015

Tout au long de l’année, Google a vanté les mérites des sites adaptés aux mobiles, et a insisté sur la nécessité, pour les éditeurs de site comme pour la qualité des résultats de son moteur, d’offrir une expérience agréable sur les terminaux mobiles. Il était assez logique de voir apparaître le label « Site mobile » dans les résultats mobile en décembre 2014 sur la version française de Google.

Exemple de label Mobile-friendly, ou Site mobile sur la version française de Google
Le label Mobile-friendly, ou Site mobile sur la version française de Google

Depuis le début de l’année 2015, Google a communiqué sur le sujet avec une fréquence surprenante. Ces Posts Google+Webmasters, relayés par le hashtag #mobilefriendly couvraient la plupart des thèmes de la compatibilité mobile. Des e-mails ont été envoyés aux webmasters des sites non-compatibles. De nombreux rappels ont été faits sur l’utilisation d’outils Google dédiés : Explorer comme Google pour les mobiles, PageSpeed Insight pour les mobiles, Test de compatibilité mobile…

Le 26 février, une annonce majeure a été faite : à partir du 21 avril 2015, la compatibilité mobile sera prise en compte pour le positionnement dans les résultats mobile.

Depuis cette annonce, Google pour les Webmasters a lancé une campagne d’un mois sous le hashtag #MobileMadness. Constituée de dossiers spécifiques, de publications, de présentations et séances de questions / réponses, de listes de bonnes pratiques, cette campagne est relayée dans plusieurs langues et par de nombreuses pages officielles de Google (AdWords, My Business, Google Brazil, Google Thaïland, Google Partners, Accelerate with Google, …). Les posts publiés depuis concernent presque exclusivement le mobile, en abordant tous ses aspects : design, développement, intégration, référencement, suivi statistique, …

Il est plus que temps de faire le test : https://search.google.com/test/mobile-friendly

Conséquences sur le référencement et le trafic mobile :

Quel sera l’avenir du moteur aux 93.5% de parts de marché en France : une version mobile et une version ordinateur ? Une seule version calquée sur le mobile ? L’impact devrait être assez important ce printemps dans les pages de Google Mobile, et le trafic des sites non adaptés pourrait chuter brutalement. En B2B, le mobile représente fréquemment 25% du trafic, voire davantage. Sur des sites grand public, le trafic mobile dépasse régulièrement le trafic ordinateur. Sans site adapté aux mobiles, le référencement sur Google pourrait devenir une mission impossible.

Autres informations en rapport

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager