CRÉER DES CONTENUS SEO FRIENDLY

Publié le : 25 mai 2021

Qu’il s’agisse de générer un trafic qualifié sur votre site web, de toucher une nouvelle audience, de répondre aux interrogations de vos internautes ou encore de mieux vous positionner dans les pages de résultats de recherches (SERP), l’optimisation de vos contenus joue un rôle primordial dans l’atteinte de vos objectifs. Étroitement liée avec votre stratégie d’Inbound Marketing, la création de contenus SEO friendly aura nécessairement un impact positif sur le long terme pour votre activité.

QU’EST-CE QU’UN CONTENU SEO FRIENDLY ?

Lorsque vous rédigez des contenus web, il faut garder en tête qu’ils devront être compréhensibles, pertinents à la fois pour votre audience, mais également pour les moteurs de recherche. C’est bien eux qui vous permettront de mieux vous positionner, ils doivent donc être au cœur de votre réflexion éditoriale. Il faut comprendre qu’un contenu SEO friendly est un contenu qui aura été rédigé de manière à faire comprendre aux moteurs de recherche à quelles questions, intentions vous répondez et quelles sont les requêtes des internautes pouvant être associées à votre texte.

 
 

POURQUOI RÉDIGER DU CONTENU SEO FRIENDLY ?

La rédaction de contenus SEO friendly, ou optimisés pour les moteurs de recherche, a pour objectif de faire apparaître votre page dans les premiers résultats lorsqu’un internaute tape une requête en lien avec votre sujet. Il faut donc retenir que la croissance de votre trafic organique repose en partie sur l’optimisation de vos contenus. En plus de vous aider à atteindre vos objectifs de trafic et de conversions, l’application de bonnes pratiques éditoriales vous aidera à booster les performances de votre site de manière durable et apportera plus de valeur à votre audience.

 
 
 
 
 
 
 

COMMENT RÉDIGER DES CONTENUS SEO FRIENDLY ?

Pour optimiser vos contenus pour les moteurs de recherche et de fait attirer davantage d’internautes sur votre site, il convient de respecter quelques étapes simples.

1. Réaliser une étude mots-clés 

La première étape pour rédiger des contenus SEO friendly consiste à réaliser une étude mots-clés afin d’identifier ce que recherche réellement votre audience. La base de votre étude repose donc sur votre capacité à penser aux mots-clés qu’un internaute pourrait taper dans les moteurs de recherche pour trouver votre contenu : vous devez bien appréhender les intérêts de votre audience cible ainsi que les questions spécifiques qu’elle se pose afin d’y répondre de la manière la plus claire possible. 

 

Cette étude mots-clés devrait vous permettre d'identifier un mot-clé principal, reflétant le sujet de votre article, ainsi que quelques mots-clés secondaires (jusqu'à 10), étroitement liés à votre mot-clé principal, vous permettant d’envoyer des signaux aux moteurs de recherche pour leur compréhension globale.

 
 

2. Déterminer l’intention de recherche des internautes 

Une fois le sujet et les mots-clés de votre contenu sélectionnés, vous devrez déterminer l’intention de recherche des internautes afin de choisir un format d’article adapté à cette intention. L’intention de recherche correspond à ce que les internautes recherchent sur le web ainsi qu’aux résultats qui s’affichent dans les SERP une fois leur requête tapée. Le call to action, le message et le format de vos contenus doivent dépendre des intentions de recherche liées à vos mots-clés. C’est seulement en la prenant en compte que vous pourrez déterminer quel format convient le mieux à votre contenu. 

 

L'intention de recherche des internautes peut être informationnelle (recherche d’informations sur un sujet), navigationnelle (recherche d’une page web spécifique), commerciale (internaute se renseignant sur un produit ou service dans une optique d’achat) ou encore transactionnelle (l’internaute souhaite acheter un produit ou un service). 

 

La technique la plus simple permettant d’identifier l’intention de recherche des internautes consiste à se baser sur certains mots-clés présents dans leurs requêtes. Si vous retrouvez les termes “guide”, “comment”, “qu’est-ce que”, etc., il s’agit évidemment d’une recherche informationnelle. Si les termes concernent le nom d’une marque ou encore d’un produit, vous pouvez conclure qu’il s’agit d’une recherche navigationnelle. Si l’internaute tape une requête contenant "avis", “comparaison”, etc., il s’agira alors d’une recherche commerciale. Enfin, si certains termes tels que “acheter” ou “prix” apparaissent, il s’agira d’une recherche transactionnelle.

3. Créer des titres accrocheurs

Chaque article que vous créerez contiendra deux titres; la balise H1 qui sera affichée sur la page de votre site web, ainsi que la balise title qui sera affichée dans les pages de résultats des moteurs (SERP). Bien que la balise H1, permettant de structurer votre contenu, est importante pour les moteurs de recherche, la balise title, elle, est encore plus importante pour le référencement naturel puisqu’elle présentera votre contenu à l’audience cible. 

Les titres de votre article doivent donc être mûrement réfléchis et refléter son contenu. Vous pourrez choisir deux titres différents, c'est même recommandé. Il faudra alors utiliser une déclinaison ou un synonyme du mot-clé principal.

Pour la rédaction de ces titres, il est préférable de respecter certaines règles.

Pour la balise title :

  • Résumer le contenu de la page
  • Contenir la requête visée
  • Inciter au clic en intégrant un texte pertinent dans les 65/70 premiers caractères
  • Contenir en fonction de la requête visée un call to action basé sur les intentions de recherche des internautes
  • Être unique

Pour le titre principal (balise H1)

  • Résumer le contenu de la page
  • Contenir la requête visée, un synonyme, une déclinaison
  • Etre ajustée en fonction des gabarits sur mobile. Se limiter à 70 caractères est une bonne pratique
  • Être unique

4. Optimiser sa meta description

Une autre des étapes clés dans votre quête de rédaction d’un contenu SEO friendly est l’optimisation de votre meta description. La meta description, correspondant aux quelques lignes qui s’affichent sous le titre de votre page dans les SERP, est primordiale puisque si bien rédigée, elle peut amener un internaute à cliquer sur votre lien.

 

Comme pour vos titres, optimiser sa meta description passe par quelques règles de base : elle doit être unique, spécifique, et présente sur chacune des pages de votre site. Elle doit également contenir votre mot-clé principal et ne pas dépasser deux courtes phrases (environ 150 caractères). Vous pourrez également y ajouter un call to action, l’objectif étant d’optimiser l’expérience des internautes lors de leur navigation sur les moteurs de recherche, plus votre meta description correspondra à votre article et sera accrocheuse, plus vous aurez de chance d’obtenir de bons taux de clics !

5. Structurer ses contenus

Une structure de page web bien conçue est également un élément essentiel aux yeux des moteurs de recherche. Si votre page ne contient que de très longs paragraphes, il est fort probable que les internautes quittent votre site juste après y être entrés… Un fort taux de rebond est indéniablement un mauvais signal pour les robots d’exploration, ou web crawler. Vous devez également garder en tête l’expérience des internautes sur votre site qui apprécient les contenus bien rédigés et bien mis en page. 

 

Vous devez donc structurer vos contenus en utilisant des titres et sous-titres, répondant, encore une fois, à l’intention de recherche des internautes. Il est donc primordial de structurer vos contenus à l’aide de balises H2 et H3, en plus de votre balise H1. L’objectif est d'être lisible !

 

Il existe bien entendu de bonnes pratiques à respecter pour une lisibilité optimale : ajoutez un sommaire si votre article est long, commencez un nouveau paragraphe pour chaque nouvelle idée, répondez aux questions des internautes, respectez l’ordre de vos balises title, mettez en gras les éléments importants, utilisez des listes à puces ou numérotées pour ordonner vos contenus, etc.

6. Optimiser ses URL

C’est parce que la structure de vos URL représente un facteur SEO qu’elles doivent être aussi simples que possible et décrire clairement le contenu de votre page web. En plus d’être prises en compte par les robots, elles sont également importantes aux yeux des internautes qui comprendront de suite le sujet de votre contenu si l’URL affichée dans les SERP est simple et descriptive. Votre URL peut donc également être considérée comme un facteur de réassurance auprès des internautes. 

 

Afin d’optimiser vos URL, assurez-vous qu’elles contiennent des traits d’union plutôt que des underscore pour séparer vos mots, soyez précis sur le sujet de votre page en y ajoutant votre mot-clé principal mais faites en sorte qu’elle soit courte, et finalement, n’utilisez que des minuscules à chaque mot.

7. Utiliser des visuels

L’utilisation de visuels dans vos contenus va servir votre référencement naturel et l’expérience utilisateur de vos internautes. En effet, les images, infographies, vidéos, etc. permettent de mieux transmettre vos idées, sont plus accrocheurs que du texte et sont surtout plus facilement mémorisables. Des visuels utiles et visuellement attrayants associés à un contenu à forte valeur ajoutée auront donc toutes leurs chances d’être visibles dans les SERP et seront plus à même d’être partagés ailleurs sur le web (sur les réseaux sociaux, via des backlinks, etc.). 

 

L’utilisation de visuels dans vos contenus a également un autre avantage non négligeable : si correctement paramétrés, vos visuels pourront apparaître dans les résultats d’images de Google ou encore dans les Features Snippets, ce qui augmentera vos chances de générer du trafic sur votre site. 

 

Une fois de plus, des règles sont à respecter lorsqu'il s’agit d’ajouter des visuels à vos contenus : 

  • Réduisez leur taille : en passant du png au jpg ou du png au jpg et en compressant vos images (on peut compresser une image sans pour autant avoir de perte de qualité visible).
  • Renommez-les : utilisez un nom descriptif représentant votre image plutôt qu’une suite de chiffres ou de lettres. Attention à bien renommer vos fichiers sans utiliser de majuscules et de caractères spéciaux et en séparant les mots avec un trait d'union.
  • Utilisez des attributs alt : ce texte alternatif permet de décrire votre visuel aux personnes qui ne peuvent pas la voir (robots, personnes utilisant un navigateur n'affichant pas certaines images, etc.) et contribue au bon référencement de votre contenu sur les moteurs de recherche.

8. Mettre à jour son maillage interne

Le maillage interne correspond au réseau de liens internes sur votre site web : chaque ajout de liens hypertexte dans votre contenu menant vers une autre page de votre site web en lien avec ledit contenu contribue à votre maillage interne. En plus d’être utile aux internautes lorsqu’ils parcourent vos contenus à la recherche d’informations spécifiques, le maillage interne aide votre référencement naturel. 

 

C’est l’un des moyens disponibles pour les robots d’exploration de découvrir vos nouvelles URL et nouveaux contenus appartenant à un même contexte. Les liens internes contribuent également à la structure de votre site et transmettent l’autorité entre vos différentes pages ce qui peut influencer votre classement dans les SERP. Il est donc essentiel de réaliser des audits de vos contenus pour mettre à jour vos liens internes fréquemment.

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

SEO Camp, l'association du référencement
Partager