Qu’est-ce que l’index mobile first de Google ?

Publié le : 18 janvier 2018

L’index mobile de Google a commencé à être testé et va être déployé prochainement : concrètement, c’est uniquement la version mobile de votre site qui sera explorée et indexée dans le moteur Google, dans un avenir plus ou moins proche. La version ordinateur ne sera explorée que si aucune version mobile n’est accessible. Il s’agit donc d’une nouvelle évolution structurelle du moteur de recherche qui présente autant de risques que d’opportunités mais dont le déploiement devrait s'étendre sur plusieurs mois et années.

Faut-il faire quelque chose pour être présent dans l'index mobile ?

Fort heureusement, la mise en place de ce nouvel index sera progressive : les équipes de Google évalueront si les sites sont prêts avant de procéder à la bascule. Il n’y aura ni action à faire ni d’ailleurs de message au propriétaire du site : cette évolution n’est pas censée avoir d’impact visible pour les sites ayant une version adaptée et optimisée pour mobile.

Quelles sont les règles qui permettent d’avoir un site optimisé pour ce nouvel index ?

Les recommandations de Google à ce sujet ne sont pas spécifiques à ce nouvel index. Elles sont en revanche liées au référencement mobile et plus globalement à l’évolution des pratiques sur mobile. Il y a donc des éléments spécifiquement étiquetés SEO -  des contenus et des balises identiques sur desktop et sur mobile, un accès des robots à toutes les ressources utilisées pour l’affichage des pages, etc. - et d’autres éléments plus génériques comme la qualité de la navigation et de la lecture ou le temps d’affichage et de chargement qui est devenu un indicateur crucial. En effet, Google prévoit qu'à l'horizon 2020, 70% des accès à internet se feront dans le monde depuis un mobile avec une connexion de qualité inférieure ou égale à un réseau 3G.  L’outil PageSpeed Insights de Google vient d’ailleurs d’être mis à jour et propose des informations plus précises, se rapprochant de GTMetrix et WebPageTest.org.

Quels sont les risques liés au nouvel index ?

Dénigrer le mobile est de plus en plus difficile à assumer. Google n’a pas arrêté de nous le faire savoir ces dernières années, notamment avec les déploiements Mobile-friendly en 2015 et 2016. Les recherches sur Google à partir de terminaux mobiles sont en effet toujours plus nombreuses. Les sites non compatibles ou mal optimisés, présents dans ses résultats, sont autant de sources de déception pour les utilisateurs du moteur. C’est donc la perception de la pertinence du moteur qui en fait les frais. Les sites non compatibles ou mal optimisés sont donc poussés gentiment vers la page 10 des résultats.

Illustration Google Mobile First Index

Attention aux sites qui paraissent adaptés sur mobile mais qui présentent des lacunes : c’est tout le positionnement qui devrait être affecté à terme, dans les résultats sur mobile et sur ordinateur. Attention aussi aux contenus proposés : les formats efficaces sur ordinateur ne donnent pas forcément de bonnes performances sur mobile.
Ces points d’attention rejoignent l’alerte de Google aux utilisateurs du format AMP (Accelerated Mobile Pages*) HTML : les contenus proposés sur la version AMP doivent être les mêmes que ceux proposés sur la version classique de la page, sous peine de sortie des versions AMP du cache de Google. 

Autre information à souligner : Google vient d'annoncer qu'il pénalisera les sites trop lents dans ses pages de résultats mobile à partir de juillet 2018. Le temps d'affichage et de chargement n'est pas un sujet strictement SEO ni spécifiquement mobile, mais c'est un sujet qui est devenu réellement incontournable tant en SEO que pour les sites mobiles. D’après une étude Google de février 2017, 53% des visites sont abandonnées lorsque le temps de chargement est supérieur à 3 secondes.

Si la version mobile d’un site n’est pas au niveau de sa version ordinateur, son référencement devrait en subir les conséquences.

Quels sont les opportunités à saisir dans ce nouvel index ?

Le moteur nous pousse à avoir une approche plus avertie et adaptée aux utilisateurs. Réfléchir aux différents points de contacts avec votre marque et optimiser les parcours et expériences sont des directions sages, à suivre et consolider.

Conséquences sur le référencement mobile

Google, avec son index mobile, incite à chercher les opportunités sur mobile avant tout :

  • C’est le type d’appareil qui génère le plus de recherches dans le moteur.
  • Il s’agit d’un défi de taille pour Google, puisque les utilisateurs sont beaucoup plus captifs des applications qu’ils installent : le temps passé sur les principales applications des smartphones, dont Facebook, est très élevé.
  • Un site pensé pour les mobiles s’adaptera assez facilement sur ordinateur, l’inverse étant plus ardu.
  • Les comportements des utilisateurs sont plus variés et parfos inattendus sur mobile : être capable d’atteindre les utilisateurs sur mobile nécessite de bien connaitre leurs usages et leurs contextes, ce qui représente un avantage certain tant pour votre business que pour la satisfaction des utilisateurs du moteur de recherche.

Il faut plus que jamais s’adapter et mettre l’utilisateur au centre du dispositif. Pour cela, il est nécessaire de capitaliser sur les « basiques » du web et du référencement naturel tout en pensant aux innovations. Un site sans erreurs, respectant les règles de l'art du référencement, correctement balisé et optimisé, ce n’est pas incompatible, bien au contraire, avec le format AMP HTML, les assistants intelligents, les recherches vocales ou les Progressive Web Apps !

* cf. https://www.synerweb.fr/blog/actualites/des-pages-beaucoup-plus-rapides-avec-amp-html-visibles-dans-google.html 

Autres informations en rapport

Faites auditer votre trafic, votre référencement, votre marquage statistique, votre e-reputation ou simplement contactez-nous pour tout besoin sur votre présence digitale.

Partager